Au cours d’une conférence de presse organisée ce mardi 8 Octobre, l’organisation médical humanitaire Médecins Sans Frontières (MSF) alerte sur les besoins non couverts des patients souffrant du VIH/SIDA en RDC.

D’après Pascaline Rahier, coordonatrice du projet VIH/SIDA de MSF en RDC, à peine 57,7% de personnes infectées ont accès au traitement antivirale dans le pays.

« La prévention du VIH et l’accès aux soins pour les personnes vivant avec le virus restent un défi colossal en RDC. Les croyances et le manque d’informations sur la maladie, la stigmatisation qui affecte les personnes infectées, les insuffisances du système de santé publique ainsi que le manque général de moyen financier rendent la lutte difficile », a-t-elle dit.

À en croire le MSF, ces barrières à la prévention et aux soins se font chaque jour remarquer dans des centres hospitaliers chargés de les prendre en charge.

En marge de la conférence des donateurs du fond qui se tiendra à Lyon dans les prochains jours, le MSF insiste sur un financement « ambitieux, notamment de la part des bailleurs internationaux, pour enrayer le VIH/SIDA dans le pays ».

Winnie Imana

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom