Le groupe parlementaire MS-G7 saisit les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat pour solliciter la désignation du porte-parole de l’opposition politique.

Dans une correspondance datée du 1er octobre, le président du groupe parlementaire MS-G7, Bienvenu Apalata, précise que « les groupes parlementaires et politiques de l’opposition ayant été déjà identifiés, rien n’empêcherait donc la mise en place des dispositions de facilitation par le parlement ».

De ce fait, « le MS-G7 prie les bureaux de deux chambres, en tant que facilitateurs, de prendre toutes les dispositions requises aux fins de la désignation du Porte-parole de l’opposition, conformément aux dispositions légales prérappelées ».

Rappelons le porte-parole de l’opposition devrait être élu par les députés nationaux et les sénateurs membres des groupes parlementaires de l’opposition, à savoir AMK et Alliés, MLC-ADN, MS-G7.

Selon l’article 21 de la loi portant statut de l’opposition, il a le rang de ministre d’Etat et bénéficie des avantages afférents à cette fonction. Et au niveau des provinces, les porte-paroles de l’opposition auront le rang de ministres provinciaux.

Le président de la République a d’ailleurs ému le vœu de “changer les choses” sous son règne pour que “l’opposition ne soit plus regardée comme un ennemi ». Il a exprimé le souhait d’aider l’opposition à avoir un porte-parole.

Ben Dieud Lovua

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom