Le sénateur Georges-Éric Makangu a, au cours d’un entretien accordé à Radio Okapi ce samedi, dressé le profil du prochain président du Sénat.

Selon l’élu de Buta, dans la province de Bas-Uélé, le futur président de la chambre haute du Parlement doit incarner la paix et doit être conciliateur et social. 

« Le futur président du Sénat doit incarner la paix, doit être conciliateur, doit être quelqu’un qui a une certaine expertise pas seulement politique, il peut avoir une expertise du point de vue domaine privé. Mais il doit être quelqu’un qui sait être avec toutes les couches de la population, quelqu’un qui peut aspirer une certaine confiance, quelqu’un qui va vers ses collègues, qui les regard de manière égale, qui n’a pas une ascendance sur eux ou une déconsidération des personnes », a-t-il décrit. 

Il faut que ça soit, a-t-il poursuivi, « quelqu’un qui soit social et sociable. Si possible que ça soit quelqu’un qui soit considéré comme l’église au milieu du village ».   

Quant à la gestion du pays, le sénateur Makangu plaide pour qu’au-delà des clivages politiques, les animateurs des institutions de la République joue à l’équilibre, afin que, dit-il, le peuple se retrouve dans la prise des décisions à tous niveaux.

« Il faudrait que le Congo se retrouve dans la prise des décisions. Nous devons mettre le Congo au centre des préoccupations pour que ce pays puisse se développer et que nos enfants puissent en bénéficier », a-t-il indiqué. 

L’élection du bureau définitif du Sénat aura lieu le 27 juillet prochain. Deux candidats se sont déjà déclarés. Il s’agit de Thambwe Mwamba (FCC) et Bahati Lukwebo (AFDC-A). 

Rachel Kitsita

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom