Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (Lucha) a adressé une correspondance ce mercredi à l’administrateur du territoire d’ilebo situé dans la province du Kasaï pour dénoncer de torture et arrêstations « illegales  reservées à ses militants lors d’une marche couplée au sit-in dans la contrée ».

La Lucha indique qu’un de ses militants arrêté et torturé est malade et l’autorité territoriale qui, selon elle, en est commenditaire est sensée réparer les préjudices.

« La lucha émet ses regrets les plus profonds de voir une autorité de votre taille se comporter de la même manière qu’un soldat de rang en divagation. C’est à dire que vous mettez la constitution et la vision du chef de l’Etat qui émettent la volonté de voir tout congolais libre et interdit que ce dernier ne peut être arrêté pour avoir reclamé son droit », indique la correspondance de la Lucha.

Par conséquent, la Lucha met en garde l’administrateur de ce territoire et promet de saisir la justice si pareilles situations se reproduisaient.

« La Lucha vient vous mettre en garde et promet que si pareil évenement se reproduisait, elle pourra saisir la justice contre votre personne et tous vos complices pour arrêstation arbitraire », conclu ladite correspondance. 

Pour rappel, la Lucha avait organisé dans le territoire d’ilebo(kasaï) une marche couplée à un sit-in devant le bureau de l’administrateur du  territoire pour s’opposer à des multiples tracasseries, dont sont victimes les habitants de ce territoire.

Lors de cet événement, quatre militants ont été arrêtés et relachés après avoir passé plus de 5 heures dans le bureau de l’administrateur du territoire.

Janderson Nyembue/Kasaï

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom