Le Front Commun pour le Congo (FCC) est appelé à se choisir un autre dirigeant à la place de Joseph Kabila, pour espérer survivre comme regroupement politique.

L’appel est lancé par Raymond Mwinda, Inspecteur général adjoint de l’Alliance pour le Renouveau du Congo (ARC) et membre de Ensemble pour le changement de Moïse Katumbi.

À en croire ce cadre de Lamuka, dans l’avenir, l’ancien Président de la RDC n’échappera pas à un procès pour ses différents « crimes qu’il aurait commis pendant ses 18 ans au pouvoir », fait-il savoir.

« Malgré la politique de réconciliation prônée par l’actuel Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, et le pardon qui lui est accordé personnellement, Joseph Kabila connaîtra le sort de Lula au Brésil, Hissene Habré au Tchad, Jacob Zuma en Afrique du sud et tant d’autres leaders », affirme Raymond Mwinda dans sa déclaration parvenue à Actu30.info ce mercredi 5 juin.

Selon lui, l’ex-chef de l’Etat ne reviendra plus au pouvoir, et le statut de sénateur à vie lui conféré par la Constitution est une disposition claire et indiscutable.

Par conséquent, Raymond Mwinda en appelle aux membres du FCC à la sagesse, en vue, dit-il, d’anticiper les événements en choisissant un autre leader plus au moins intègre, pour survivre politiquement.

P. Ndongo

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom