Le club d’amis du professeur Néhémie Mwilanya ont, dans une déclaration faite ce  jeudi 26 juillet, fustigé la plainte déposée au près du procureur près de la Cour cassation, contre le coordonnateur du FCC ; Néhémie Mwilanya par le senateur Bahati Lukwembo pour « débauchage des membres de son regroupement politique et corruption ». 

Selon Jeannot Lompempe Ekila, coordonnateur de cette structure, l’acte posé par le senateur Bahati Lukwembo est un acte de malveillance et de provocation.

« La mise en accusation de l’honorable professeur  Néhémie Mwilanya, coordonnateur du FCC par le senateur Bahati Lukwembo pour débouchage et corruption, selon la plainte adressée par ce dernier au procureur général de la République près la cour de cassation, est un acte de malveillance et de provocation », a t-il indiqué. 

Pour le coordonnateur du club d’amis de Néhémie Mwilanya, Modeste Bahati Lukwembo n’est pas un modèle pour ces insolvabilités au Fonds de Promotion pour l’industrie (FPI). 

« Nous avons la charge de rappeler au senateur  Bahati qu’il n’est pas un  modèle, et n’a ni des leçons à donner en la matière. En effet, l’opinion nationale  qu’international retiendrait que ce dernier figure sur la liste des insolvables du Fonds pour la Promotion de l’Industrie (FPI). Par ailleurs, qu’il ne sait pas son affaire de 26.000 tonnes de ciment gris auprès de la société Africain Distribution station », a-t-il renchéri. 

Pour rappel, le président du regroupement AFDC et Alliés avait porté plainte le 18 juillet contre Néhémie Mwilanya et d’autres membres de ce regroupement, dont Steve Mbikayi et Néné Nkulu, qui ont juré fidélité à Joseph Kabila, pour usurpation et abus de pouvoir ainsi que débauchage, après son exclusion du FCC.

Jael Moloway

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom