Deux candidatures sont désormais déclarées au sein du Front Commun pour le Congo (FCC) pour le poste de Président du bureau définitif de la chambre haute du Parlement.

Après la désignation d’Alexis Thambwe Mwamba mardi par Joseph Kabila, l’AFDC-A ne ravise pas. Ce regroupement politique tient toujours à la  candidature de son autorité morale, Modeste Bahati Lukwebo, au poste de président du Sénat.

Interrogé sur un média de la place, le président de l’AFDC-A justifie le choix de Bahati Lukwebo, par la prudence afin de garantir, selon lui, la victoire du FCC, au « cas où certains sénateurs n’accorderaient pas du crédit à Thambwe Mwamba ».

A en croire ce membre du FCC, il est question d’éviter les erreurs de 2006 où Kengo wa Dondo, candidat indépendant, a été élu, au détriment de She Okitundu, désigné par l’Alliance de la Majorité Présidentielle (AMP).

Deuxième force au sein de cette coalition majoritaire, l’AFDC et Alliés n’a cessé de réclamer la présidence du Sénat, après que celle de l’Assemblée nationale ait été accordée au PPRD, à l’instar de la Primature. 

Dans un mémo adressé à Joseph Kabila, autorité morale du FCC, au mois d’avril dernier, l’AFDC-A avait demandé que son leader soit désigné candidat au poste de président du Sénat. Après la réunion du mardi passé, les présidents des partis membres de ce regroupement ont réitéré à l’ex-président président de la République leur demande, malgré la désignation de Thambwe Mwamba.

Don-Neille LBK

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom