Des jeunes vivants dans le territoire de Lubero, au Nord-Kivu vivent sous menace des groupes armés. Et cela, suite à la situation sécuritaire qui reste toujours préoccupante dans cette partie du pays. À Lubero, plusieurs villages restent sous contrôle des groupes armés.

Selon nos sources dans la zone, les miliciens obligent aux jeunes d’adhérer à leus mouvements. 

A en croire, Georges Katsongo, membre de la société civile du territoire de Lubero, ces menaces ont poussé certains jeunes, craignant pour leur sécurité, à quitter leurs milieux. 

Un bon nombre de jeunes est déjà concentré au centre du territoire de Lubero, affirme-t-il.

Cet acteur des forces vives dit, par ailleurs, ne pas comprendre la persistance de cette insécurité, malgré plusieurs positions militaires installées dans ce territoire.

″Il ya un mouvement de la population partout surtout dans les zones occupées par les miliciens. Les habitants viennent se réfugier vers les agglomérations, où il y a une certaine accalmie. Sont les jeunes qui se déplacent massivement car ils sont cible du recrutement forcé de rebelles″, a dit Georges Katsongo.

Un habitant de la place, joint ce Samedi 20 Juillet 2019 par Actu30.info, confirme cette situation et déplore cette insécurité. Il fait savoir également que les groupes armés ne cessent d’intensifier les incursions dans la zone.

Cette insécurité a déjà impacter négativement sur la situation socio-économique. C’est surtout dans les villages des groupements Ital, Tama, Musindi, Ngulo et sur la côte Ouest du Lac Eduard où les groupes armés font la loi.

Nos efforts fournis pour joindre les autorités administratives et militaires pour savoir les mesures prises se sont avérées vaines.

Gloire Kamandi

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom