Après deux jours d’agitations à Mbujimayi, chef-lieu de la province du Kasaï Oriental, la section urbaine du mouvement Citoyen Lutte pour le changement «LUCHA», désapprouve ces actes comis par, selon elle, les militants de l’UDPS.

Dans un communiqué daté du vendredi, dont une copie est parvenue à la Rédaction d’Actu30.info, ces activistes soulignent que ces actes “sappent” l’honneur du combat historique de l’Union pour la démocratie et le Progrès Social (UDPS). 

La Lucha, par ailleurs, préconise de privilégier d’autres voies en dehors du partage de gâteaux, rapporte le même communiqué. 

« Soucieux d’un environnement serein en Province, la Lucha appelle les partenaires politiques qui se disputent le gâteaux de privilégier d’autres voies que la violence », peut-on lire dans ce document. 

Cependant, la Lucha/Mbujimayi reconnaît tout de même que la Province du Kasaï Oriental est en panne de décollage, ce, depuis l’élection du gouverneur et l’investiture du gouvernement provincial.

Pour rappel, l’UDPS a organisé des manifestations à travers la ville de Mbujimayi mardi et mercredi derniers pour réclamer la réintégration d’un des cadres de leur parti politique dans le gouvernement. Lors de ces manifestations, le ministre provincial de la justice a été copieusement rossé par des présumés combattants. 

Crispin KAZADI

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom