En marge de la célébration de la Fête Nationale Française le 14 juillet, l’ambassadeur de France en RDC a organisé une réception dans sa résidence à Kinshasa. François Pujolas a salué le partenariat qui existe entre la RDC et la France. 

Avec les nouvelles autorités congolaises, la France veut relancer un dialogue « constructif ». 

A en croire l’ambassadeur de France en RDC, son pays soutient les efforts diplomatiques engagés par le Président de la République Félix Tshisekedi avec les pays voisins pour une intégration régionale renforcée. 

Dans le cadre du partenatiat entre l’hexagone et la RDC ( partenariat qui repose sur 2 piliers, la sécurité et le développement humain), la France souhaite accompagner la modernisation des forces de sécurité du pays.

« Dans les prochaines années, nous allons mettre en place un collège interarmé de défense pour améliorer  la formation des officiers supérieurs », a dit F. Pujolas. 

L’autre pilier sur le quel la France mettra un accent particulier, c’est le développement durable 

« Qui dit développement durable dit développement du capital humain. À cet égard, nous voulons que l’éducation soit au coeur de notre partenariat.  Nous avons commencé à y travailler pour un accès le plus large possible à une éducation de qualité. Et qui dit éducation de qualité dit effort de formation, des formateurs et des enseignants », a souligné le diplomate Français Pujolas. 

La France appuie aussi la RDC dans le domaine de la santé, notamment dans la lutte contre l’épidémie à virus Ebola

« Nous renforçons nos moyens engagés et nous nous nous efforcerons de diffuser plus largement des solutions innovantes que nous avons développées des certains établissements de référence pour permettre à un plus grand nombre d’accéder à des soins de qualité « , annonce F. Pujolas.

La préservation et la protection de la forêt préoccupent aussi la France qui veut « une gestion raisonnable de la ressource naturelle précieuse de la RDC ». 

Rachel Kitsita

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom