La décision du port de gilet de sauvetage telle que prise par les autorités politico-administratives de Kisangani n’est pas respectée par la population de Kisangani, chef-lieu de la Tshopo, qui continue ses navettes entre les deux rives du fleuve sans porter ce dispositif de sécurité.

C’est le constat fait par Actu30.Info ce mercredi 9 octobre après quelques averses qu’il y a eu dans ce coin de la province de la Tshopo le mardi dernier.

Plusieurs quidams sous un climat tumultueux, à cause de la pluie, utilisent ce mercredi les pirogues motorisées ou celle à pagaie sans ces outils de sauvetage. Et Ce, malgré le fait que certains ont été victimes de naufrage dans la traversée.

Noter que le drame aquatique du mois de septembre dernier avait causé plusieurs dégâts, avec notamment un cas dénombré des morts.

Germain Busoke Duperso

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom