Dans une interview accordée ce samedi à Actu30.Info, Bishop Josée Rashidi, visionnaire de l’Agence Nationale d’Assainissement et Salubrité Publique, « ANASAP », a invité Gentiny Ngobila à associer les experts d’assainissement la réqusite de l’opération « Kin Bopeto ». 

Selon elle, cette volonté politique de lutter contre la salubrité est le soubassement de la réussite si tous prennent conscience de l’importance du secteur d’assainissement.

« Ces premiers signes du gouverneur rassurent le bon accompagnement de la vision  du chef de l’État son excellence Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, celle de mettre fin à l’insalubrite en RD Congo », affirme Josée Rashidi.

Cependant, elle dit craindre le non aboutissement faute du respect et de la procédure de la norme d’assainissement. 

« Je crains le non aboutissement et l’échec des résultats attendus, faute du respect de la procédure et de la norme d’assainissement. Je suggère au gouverneur d’associer les experts du secteur d’assainissement connus pour des solutions durables », dit-elle.

Cette experte d’assainissement invite le gouverneur à procéder d’abord à la sensibilisation, puis « s’en suivra la régulation avant de passer aux décisions d’interdiction », ajoute-elle.

A la même occasion, Bishop Josée Rashidi a annoncé la tenue d’un atelier la semaine prochaine à Kinshasa. Cette rencontre aura pour but de trouver des solutions durables à la problématique de l’assainissement de la ville de Kinshasa.

Elle a également indiqué que cet atelier permettra de donner les grandes lignes du dernier voyage qu’elle a effectué avec des experts du secteur d’assainissement au Rwanda.

Le gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila, a lancé le 4 juillet dernier l’opération Kinshasa Bopeto, qui consiste à assainir la capitale congolaise. 

Il a, à cet effet, donné une somme de 17 millions CDF aux bourgmestres de toutes les communes pour cette opération.

Winnie Imana

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom