Dans un entretien accordé à un média local jeudi, le gouverneur du Kasaï Oriental, Jean Maweja Muteba appelé affectueusement “Djuness”, a contredit la décision de son cabinet publiée mercredi dernier et fixant à 3800 FC, le prix du méga (mesurette) de maïs en grain sur les marchés de la ville de Mbujimayi.

Le chef de l’exécutif provincial dit n’est pas reconnaître cette mesure et s’est dit « surpris ».

“Cette mesure de rabattre la vente du prix de maïs à 3800fc le méga a été prise par mon directeur de cabinet sans m’avoir consulté au préalable », a fait savoir Maweja Muteba.

Il a fait savoir qu’il a suivi ledit communiqué par la voix des ondes, tout en condamnant l’acte posé.

« J’ai suivi le communiqué par la voix des ondes comme tout le monde. Je condamne cela, car, c’est moi le gouverneur de province. Dans les attributions du Dircab, il ne doit pas prendre une telle décision, surtout que cela ne cadre pas avec mon projet d’action”, s’est-il indigné.

Le numéro un du Kasaï de l’Est a estimé cher le prix de la mesurette de maïs méga, tel que fixé à 3800 FC par son directeur de cabinet, Elivis Kadiayi Ilunga.

Par ailleurs, il a rassuré quant à la réalisation de ses promesses.

Signalons que la population du Kasaï Oriental est buté à une crise alimentaire depuis quelques mois avec une hausse vertigineuse du maïs en grain.

Dans les différents marchés, la mesurette se négocie entre 5500fc et 7500fc, car chaque commerçant fixe le prix selon sa volonté.

Crispin Kazadi

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom