NKeza Lukengu stanislas secrétaire national chagé de la securité de l’Union pour la Démocratie et le Progrés Social (UDPS) a donné son point de vue par rapport à la polémique suscitée autour du faible taux de représentativité dans le gouvernement provincial.

Selon lui, la lourde responsabilité incombe au comité féderal de l’UDPS qui n’a pas pu résister au choix leur proposé par le gouverneur Pieme Dieudonné.

Ce cadre de la direction nationale de l’UDPS indique que, outre cette negligence, dont a fait montre le comité féderal, un seul poste ministeriel donné à l’UDPS ne refléte pas son poids politique.

« Donné à l’UDPS un seul ministère, ce n’est pas reconnaitre son poids politique. Le gouverneur a les atouts pour revoir son arrêté, bien que la lourde responsabilité incombait au comité féderal de l’Udps », a dit Keza Lukengu à Actu30.Info. 

Le secrétaire national de l’UDPS chargé de la securité et ressortissant du Kasaï, par ailleurs, fait savoir, selon ses termes, que tout devrait être fait de manière collégiale et en reunion du comité.

Par la même occasion, Stanislas Keza félicite, à cette occasion, les cadres de l’UDPS/Lomami qui, d’après lui, se sont opposé à l’arrêté du gouverneur. « C’est de cette maniere là dit il, qu’il faut gerer le partit », a-t-il conclu. 

Janderson Nyembue/Kasaï

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom