Lors de la plénière du mercredi à l’Assemblée provinciale du Kasaï, les élus provinciaux sont revenus sur la décision du gouverneur de la province du Kasaï de revoir à la hausse la taxe d’autorisation de sortie des biens de première nécessité vers le Kasaï central.

Le député provincial, Bruno Ndala Kasala, estime que la décision du gouverneur Pieme préjudicie les producteurs locaux du territoire de Mweka, dans le Kasaï.

« En pensant mettre en difficulté le Kasaï Central parce qu’il s’est emparé de l’assistance du chef de l’État aux réfugiés, le gouverneur du Kasaï prive aux producteurs locaux de sa province de bien vendre les produits au Kasaï qui sont principalement les acheteurs de produits de Mweka [Kasaï Ndlr] », a-t-il dit.

Pour Serge Bokele, un autre député provincial, la province du Kasaï ne doit pas être à la base de la faim qui gangrène dans le Kasaï Central.

Ces élus provinciaux invitent par ailleurs le gouvernement provincial à prendre d’autres mesures pour répondre au calvaire des congolais expulsés d’Angola, cantonnés à Kamako.

Janderson Nyembue/Kasaï

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom