Les violons ne s’accordent plus entre l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS) et le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), deux partis politiques majeurs de la coalition au pouvoir ; FCC-CACH.

Réagissant aux déclarations de Ramazani Shadary, faites lors de la matinée politique de Lubumbashi, Augustin Kabuya s’en est pris violement au parti de Joseph Kabila.

Concernant les propos du secrétaire permanent du PPRD, qualifiant le pouvoir de Tshisekedi d’un régime d’impunité, Kabuya rappelle qu’au sein de la coalition FCC-CACH, l’UDPS ne représente que 35%, contre 65%.

Comment alors ceux qui ont 35% peuvent dominer ceux qui ont 65%?, s’est-il interrogé.

« ils ont les régies financières, ils ont les entreprises publiques. Si nous voulons organiser aujourd’hui un audit des entreprises, la prison de Makala sera remplie. Ils savent comment ils ont géré ce pays et comment ils l’ont laissé. Les événements du 19 et 20 septembre que nous avions connus ici, c’est eux…alors il faut éviter de tenir des propos irresponsables », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Augustin Kabuya a fait savoir qu’ils sont au courant des réunions nocturnes organisées contre eux.

« Les gens ne doivent pas importuner les membres de l’UDPS. Toutes les réunions nocturnes qu’ils organisent, nous sommes au courant. Si quelqu’un se permet de faire quoi que ce soit, Dieu seul sait ce qui arrivera dans ce pays ce jour-là », a-t-il ajouté.

Rédaction Actu30

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom