L’interpellation du Député national Lambert MENDE OMALANGA le dimanche 19 mai 2019, continue à faire couler encre et salive.

D’après les dernières informations des sources judiciaires ( auditorat militaire) , le Général Vital AWASHANGO a été suspendu de ses fonctions et le colonel MUPEPE SAMWANI, a été également arrêté, sur ordre du Commissaire Général de la police et écroué à la prison militaire  de Ndolo, sur ordre de l’oditeur General.

« Le Colonel MUPEPE SAMWANI, est celui qui avait conduit l’opération d’agression du dimanche dernier chez l’honorable Lambert MENDE, élu de Sankuru», renseigne les sources militaires. 

Les policiers de la première ligne qui ont agressé, puis embarqué brutalement l’ancien Ministre de l’information et porte-parole du Gouvernement, sous le régime KABILA, n’étaient pas des éléments de la police. « Ce sont des agents et cadres de l’Agence Nationale des Renseignements, (ANR)», témoigne le colonel inculpé.

Du côté de l’ANR, on cite le Directeur KALALA, le Chef de Division BOTABOTA, une dizaine d’agents et cinq éléments de la Police, tous etaient sur la coordination de Jean Marie MBOMBO, Administrateur Principal, Chef du Département de la Sécurité interieure de l’ANR.

À ce stade, plusieurs questions traversent les esprits des observateurs. Qui a donné l’ordre, à la fpis, a la Police et à l’Agence Nationale des Renseignements cités, de se rendre au domicile de l’honorable Lambert MENDE, un dimanche? Est-ce qu’une invitation, on la depose accompagné de six jeeps de la Police et de l’armée ? Pourquoi les cadres de la Police sont- ils suspendus et arrêtés et ceux de l’ANR sont libres de leur mouvement ? 

Rappelons que Lambert MENDE a été interpellé par les services spéciaux de la police nationale et des agents de l’ANR pour avoir hébergé des creseurs artisanaux, détenteurs d’un diamant de 87 carats.

Tso-tsi-tso chris.

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom