Le secrétaire technique multisectoriel de lutte contre l’épidémie d’Ebola ; le docteur Jean-Jacques Muyembe a éclairé l’opinion décès du nouveau cas confirmé d’Ebola à Goma ce mercredi.

Selon lui, la mort signalée dans moins de 24 heures seulement après que ce cas positif soit détecté s’explique par le fait que le malade s’est rendu à l’hôpital tardivement, laissant ainsi place au virus Ebola de se développer dans le corps.

« Il s’est rendu à l’hôpital très tardivement, il a fait plus de 8 jours a la maison. La maladie s’est développée et voilà il était arrivé à l’hôpital étant déjà en comma.Il pouvait tout comme ne pouvait pas guérir vu son état », a dit le Dr Muyembe.

Par ailleurs, il a appelé la population à collaborer avec les agents de la riposte une fois « qu’il y’a un cas suspect, alerter les équipes de riposte ».

Le cas détecté à Goma mardi 30 juillet et décédé ce matin. Il était un homme âgé de 46 ans, arrivé à Goma depuis le 13 juillet 2019 en provenance d’une zone minière de la province de l’Ituri avant que les premiers signes se développent à partir du 22 juillet 2019.

Fidèle Kitsa

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom