Renouveler toutes les chaines de commandement des troupes militaires à Beni territoire est l’un des moyens pour garantir la sécurité aux habitants de Beni, victimes des attaques armées à répétition.

C’est-ce que pensent les membres de l’Union des Citoyens Engagés pour le Développement et la Démocratie (UCEDD), une organisation de défense des droits humains œuvrant en territoire de Beni.

Dans une déclaration parvenue à Actu30.Info ce jeudi 25 Juillet, cette Organisation déplore la recrudescence de l’insécurité dans plusieurs villages qui règne dans le territoire de Beni. 

Par ailleurs, elle dénonce les récents massacres des civils enregistrés le long de ce mois de juillet de l’année en cours.

″Les incursions nocturnes et diurnes ont couté la vie à un nombre important de citoyens en début de cette semaine. Quatre personnes ont été lâchement abattues dans le secteur Bambuba-Kisiki la nuit de Mardi 23 Juillet au Mercredi 24 Juillet 2019″, s’inquiète Moise Kiputulu Coordonnateur de l’U.C.E.D.D. 

Quant aux récentes attaques rebelles à Eringeti, Oicha, Watalinga et en secteur Batangi-Mbau, cette organisation non gouvernementale dit avoir enregistré la mort plus de 25 civils. 

Au regard de cette insécurité, les membres de l’U.C.E.D.D recommandent au chef de l’Etat de définir les stratégies, disent-ils, claires pouvant contribuer à la sécurisation de la paisible population de Beni ville et territoire qui, depuis 2014 reste sous menace des rebelles. 

En outre, ils exigent également du président de la République la révision de toute la chaine de commandement des troupes militaires affectés à Beni depuis plusieurs années écoulées.

A noter que cette organisation compte mener les actions de grande envergure en cas de l’inaction des autorités politico-militaires. 

Gloire Kamandi

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom