Au collège Boboto ce jeudi 6 juin lors de la rencontre de Martin Fayulu avec les étudiants, Adolphe Muzito, l’autre cadre de Lamuka, a réagi par rapport la problématique de loppos5 républicaine telle que prônée par leur pair Moïse Katumbi.

Adolphe Muzito a déclaré l’opposition républicaine ne peut être évoqué dans la situation actuelle du pays dans la mesure où les scrutins de 2018 et les résultats y ayant découlé n’ont pas été réalisés de manière républicaine.

« On ne peut parler de l’opposition républicaine puisque les élections n’ont pas eu lieu de manière républicaine. Celui qui a été proclamé ne l’a pas été de manière républicaine, sans vérité des urnes », a déclaré Adolphe Muzito.

Il a dans ce sens précisé qu’accepter d’être de l’opposition républicaine, revient à légitimer le Chef de l’État proclamé, en l’occurrence Félix Tshisekedi.

« Si nous acceptons d’être de l’opposition républicaine, cela signifie que nous acceptons la victoire de celui qui a été proclamé. Nous ne pouvons pas légitimer ceux qui ont été proclamés. Cela reviendrait à dire que nous avons abandonné le peuple », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Martin Fayulu, l’hôte de cette journée, a souligné mordicus qu’il n’abandonnera pas le combat pour la vérité des urnes.

Don-Neille LBK

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom