Réagissant à la communication faite dimanche dernier par le chef de l’État, Obul’Okwess, chef des travaux à l’Institut Facultaire des sciences de l’Information et de la Communication (IFASIC), a, dans une interview accordée à Actu30.Info ce mercredi, salué l’engagement pris par Félix Tshisekedi ; de lutter pour le changement des mentalités en RDC.

Selon lui, cet engagement ne doit pas demeurer un slogan. Il doit plutôt devenir concret.  

“J’ai suivi cette communication du chef de l’Etat. C’est un message à prendre sur son compte à lui. J’ai senti que c’est la personne de Fatshi qui s’est engagée, avec un style de communication différent, ce n’est pas mal. Bien qu’il y ait fait ce type de communication, qu’il y ait bien maîtrisé le texte, il ne suffit pas seulement de le dire, ce changement appelle à la concrétisation. Ça ne doit pas rester un slogan, on doit le vivre dans la pratique”, a-t-il dit. 

Pour Obul’Okwess, le président de la République et son entourage sont les premiers acteurs du changement prôné. 

“Le changement des mentalités, c’est un package. Beaucoup de choses comptent, le président de la République n’a pas deux stratégies à faire…Il doit donner l’exemple, des exemples probants. Dès par son entourage, il doit encourager quand il le faut, sanctionner également. Ceux qui l’entourent doivent faire répéter ce message. C’est alors que cela va imprégner le quotidien du congolais”, a souligné cet enseignant de l’IFASIC. 

Le chef de l’Etat  Félix Antoine Tshisekedi avait annoncé au mois de juillet dernier, la création du service spécialisé dénommé “coordination pour le changement des mentalités”.

Dans son adresse du dimanche dernier, il a appelé le peuple congolais à incarner le changement pour permettre à la RDC d’évoluer. 

Christelle Abeta

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom