À l’issue d’une réunion tenue ce mardi 10 septembre dans la salle de la Radio Moto Oicha, les journalistes exerçants dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu, ont décrété une journée sans journaux ce mercredi. 

Cette décision a été prise après le vol de quelques matériels de la Radio du Peuple, émettant dans la commune rurale d’Oicha. 

En effet, des hommes armés ont attaqué les installations de cette radio dans la nuit de lundi à mardi. 

Sur place, ces hommes armés non autrement  identifiés ont emporté deux ordinateurs, deux batteries et des téléphones, renseigne un des responsables de ladite radio. 

Pendant ce temps, pour compatir avec cet organe de la presse, la corporation des médias du territoire de Beni a décrété une journée sans informations à partir de ce mercredi. Par cette action, ces journalistes de Beni exigent des autorités locales la sécurisation de tous les médias et de leurs personnels qui travaillent dans ce territoire caractérisé par des attaques rebelles. 

La corporation des médias demande également la restitution des matériels pillés, et exige l’ouverture des enquêtes « sérieuses » en vue de retrouver les auteurs de ces actes ignobles. 

Les journalistes du territoire de Beni promettent de passer à la vitesse supérieure s’il n’y a pas des réactions de la part des autorités compétentes. Une réunion d’évaluation est d’ailleurs convoquée ce jeudi 12 Septembre, pour statuer sur cette situation.

Gloire Kamandi depuis Butembo

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom