Photo d'illustration

Au total, 2057 personnes ont été tuées par la maladie à virus Ebola, dont 59 rien qu’en dix jours, et ce, depuis sa déclaration au mois d’août 2018, a indiqué l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) le samedi 08 septembre via un communiqué. 

Le dernier bilan rendu public par l’OMS fait état de 3069 cas dont 2958 confirmés, 111 probables et 2057 décès. Ce qui fait observer une progression de 52 décès par rapport au bilan du mercredi, faisant étant de 2000 morts.

Selon les experts du Groupe d’Etudes sur le Congo de l’Université de New York, la situation sécuritaire instable empêche les équipes de riposte d’endiguer cette maladie. 

Par ailleurs, 13 nouveaux cas confirmés ont été détectés dont 4 à Kalunguta, 2 à Mandima, 2 à Beni, 2 à Kayna, 1 à Butembo, 1 à Katwa et 1 à Mambasa, qui font d’office les 4 principaux points chauds actuels de l’épidémie Ebola, selon l’Organisation Mondiale de la Santé.

C’est la dixième fois que la RDC est frappée par Ebola depuis 1976. Après avoir fait 11 000 morts en Afrique de l’ouest (Liberia, Guinée, Sierra Leone) entre 2014 et 2015, le dixième virus Ebola est le plus grave que le Congo-Kinshasa ait connu.

Ben Dieud Lovua

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom