Le président national du Forum National de la Jeunesse (FNJ) condamne avec la « dernière énergie » les actes de vandalisme perpétrés à Lubumbashi lors des manifestations contre la xénophobie organisées jeudi dernier.

« Nous ne pouvons pas détruire l’unité de production ou nos frères et sœurs congolais gagnent leurs pain quotidiens », a indiqué Patrick Katengo dans un entretien accordé à Actu30.Info. 

La Jeunesse, poursuit-il, « doit faire face à ces manipulations des occidentaux qui veulent voir les africains demeurer diviser ».

Signalons que le jeudi dernier, les jeunes de la ville cuprifère, réagissant à la xénophobie dont sont victimes les ressortissants étrangers en Afrique du sud, ont organisé un sit-in devant le consulat du pays de Mandela situé à Lubumbashi. 

En plus, ils ont attaqué des magasins des sujets sud-africains, notamment le MRP situé sur l’avenue Mzee Laurent Désire Kabila en plein centre ville de Lubumbashi.

Par ailleurs, plusieurs mouvements et associations des jeunes projettent de marcher demain samedi mais le conseil de sécurité provincial vient d’annuler toutes manifestation du genre. 

Une nitiative saluée par Patrick Katengo. Par conséquent, il appelle les Jeunes Lushois au calme. 

« Nos dirigents africains doivents trouver une solution idoine dans ces actes ignobles de xénophobie. Notre culture doit être différente de ceux qui sont manipulés. Nous devons faire preuves de maturité et de  grondeurs », a-t-il souligné. 

Ézéchiel-Charles Kuwakele

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom