Dans une correspondance adressée au gouverneur de la province du Kasaï ce lundi 02 septembre, le Syndicat des Enseignants du Congo (SYECO) dénonce des manœuvres entretenues par les banques commerciales et agences pour retarder leur paiement.

Ces enseignants dénoncent notamment le retrait de quelques sommes sur leurs salaires sans « justification », des mepris dont ils sont victimes de la part de ces institutions financières et le retard dans le paiement ».

D’où, ils sollicitent le retrait de la charte qui donne aux banques les prérogatives liées à leur paie. 

En plus, ils souhaitent le rapprochement, disent-ils, des salaires à leurs bénéficiaires.

Ces enseignants représentés par le SYECO promettent de grêver dans les jours à venir si leurs doléances ne sont pas prises en compte.

Joint par Actu30.info, Didier Ndakua, chef du personnel de la Soficom, une des banques qui paient les enseignants,  indique que la faute n’incombe pas aux entreprises. « Mais plutôt à Etat congolais qui débloque l’argent en retard », a-t-il dit. 

Janderson Nyembue/Kasaï

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom