Sensibiliser les habitants de la zone de santé de Mwenga à respecter les mesures d’hygiène afin de limiter la propagation de la maladie à virus Ebola, c’est le motif du déplacement sur place du gouverneur de la province du Sud-Kivu ; Théo Ngwabidje Kasi ce lundi 19 août 2019.

Sur place, le chef de l’exécutif qui tenait à rappeler les mesures prises récemment dans le cadre de la riposte contre cette épidémie s’est également imprégné de la situation qui prévaut sur place suite à la détection la semaine dernière des cas d’Ebola. 

Actuellement quatre cas ont été diagnostiqués positifs parmi lesquels trois décès alors que le nourrisson de la femme décédée, est toujours sous traitement, selon le médecin chargé de la riposte à Mwenga.

L’autorité provinciale, accompagné des partenaires techniques et d’appui, a demandé aux habitants de ne pas s’engouffrer dans une psychose, mais, dit-il, de se faire vacciner et suivre scrupuleusement les normes de propreté, en se lavant les mains régulièrement avec de l’eau chlorée après chaque contact.

Il leur a demandé aussi de se faire prélever la température aux points stratégiques de surveillance et de contrôle, tout en dénonçant toute personne ayant été en contact avec les personnes déjà infectées.

Dans ce territoire du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi a donné l’exemple, en se faisant vacciner suivant une longue file d’attente composée d’hommes, des femmes et enfants venus pour la circonstance.

A ces jours, 175 contacts ont été identifiés dont quatre suspects autour de la première porteuse du virus, même si les recherches se poursuivent suivant l’itinéraire qu’elle avait emprunté.

P. N.

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom