Au cours du 39è sommet de la SADEC qui se tient à Dar-es-Salaam, le président Félix Tshisekedi a sollicité le soutien des pays africains de la sous-région pour éradiquer tous les groupes armés qui sévissent à l’Est de la RDC. 

« Au moment où je prends la parole devant cette auguste assemblée, je voudrais vous informer que la partie Est de mon pays, en une bonne partie, est en proie à l’insécurité persistante causée par les groupes armées d’origines interne et externe. Les plus redoutables de ces mouvements armées est celui des ADF, dont le modus opératoire qui consiste à commettre des actes terroristes confirme leur appartenance à Daesh. Ce qui constitue une menace tant pour la République démocratique du Congo que pour la sous-region », a indiqué le chef de l’État congolais dans son allocution.

Je voudrais solliciter, poursuit-il, « en vertu de la charte de notre organisation, votre solidarité envers mon pays et son peuple pour qu’à l’issue de cette session, nous puissions à l’instar de la brigade spéciale qui opère sous le commandement de la Monusco et qui avait mis

en déroute le mouvement M23, prendre la ferme résolution de renforcer les forces armées de la République Démocratique du Congo, en vue d’en finir définitivement avec tous ces mouvements qui sèment la mort et la désolation au sein de nos populations ». 

À noter que c’est la  première fois que Félix Tshisekedi s’exprime devant ses pairs de la SADEC, depuis son investiture à la magistrature suprême.

Jael Moloway

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom