Au cours d’une conférence de presse animée ce mercredi 13 août à Kinshasa, la Coalition Nationale de l’Education pour Tous (CONEPT/RDC) a appelé les parents à ne pas payer les frais de scolarité pour leurs enfants inscrits à l’école primaire. 

Cet appel est lancé suite à l’arrêt de la table ronde convoquée depuis le 05 août dernier, et qui réunie la présidence, le ministère de l’enseignement primaire et secondaire, ainsi que les ONGs qui œuvrent dans le domaine de l’éducation en RDC, pour préparer le forum sur la gratuité de l’enseignement de base, prévu initialement du 12 au 17 août 2019. 

Selon la CONEPT, c’est depuis le jeudi 8 août dernier que les délégués de la présidence ont suspendu leur participation à cette table ronde sans aucune communication.

« Les représentants de la présidence ont suspendu leurs participation sans aucune communication officielle allant dans le sens de reporter le forum », a-t-elle fait savoir.

D’après elle, cette attitude du gouvernement congolais est de l’hypocrisie.

D’où, la CONEPT demande aux parents de « ne pas se laisser faire avant la tenue de la table ronde… et de n’ait rien payer » à la rentrée scolaire.

Par ailleurs, cette ONG indique qu’elle continue à plaider pour la continuité de ces échanges. « Nous continuons à plaider pour la continuité de ce table ronde », a déclaré Jacques Tshimbalanga, coordonnateur de la CONEPT.

Présent à ce face-à-face avec les médias, Didier Bateke, un des intervenants, a signalé qu’ils ont déjà récolté « 1 millions 500 mille signatures pour exiger la mise en oeuvre de la gratuité de l’enseignement de base ».

Il fait savoir aussi qu’il bénéficie du soutien de la population pour mener à bien leurs actions, notamment :

– La mobilisation de la population 

– L’engagement du chef de l’État, lors de ses discours, en particulier celui de l’investiture

– Les dispositions du calendrier scolaire en son point 7 qui garantit la gratuité.

– Et la circulaire du Ministre de l’EPSP.

La CONEPT recommande au gouvernement de bien vouloir concrétiser les actions prévues enfin de garantir la gratuité de l’enseignement de base, tout en dénonçant le fait qu’il « ait demandé aux écoles de se concerter avec les parents », pour le paiement des frais. 

Elle espère également la reprise des activités préparatoires de ce forum qui va déterminer les modalités appropriées pour une mise en oeuvre effective de la gratuité de l’éducation de base dès l’année scolaire 2019-2020 qui s’annonce déjà pour ce 02 septembre 2019. 

« Tant qu’aucun enfant n’entrera dans une salle de classe gratuitement, notre combat demeure », a conclu le coordonnateur de la CONEPT/RDC.

Ben Lovua

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom