La localité de Kisima située à environ  une vingtaine de kilomètres de la ville de Beni sur la route Beni-Kasindi dans le territoire de Beni se vide de sa population. 

Un mouvement de déplacement des habitants est observé dans cette partie de la province du Nord-Kivu, une semaine après une attaque rebelle.

Dans ce village, on peut apercevoir des maisons abandonnées et toutes les activités restent paralysées suite à la situation sécuritaire qui est toujours préoccupante.

Interrogé par Actu30.info mardi dernier, un habitant de Kasima a indiqué que la situation sécuritaire a déjà impacté négativement sur le déroulement des activités socio-économiques dans cette partie du pays. 

Selon lui, suite au passage des rebelles ADF la semaine dernière,  plus de la moitié de la population a déjà quitté cette localité. 

″Nous vivons dans la terreur dans cette zone, nous avons toujours la peur au ventre à cause de l’insécurité. Les rebelles n’avisent pas, ils arrivent n’importe quand. Nous ne pensons qu’aux incursions des rebelles ″, a dit cet habitant de Kasima.

Pendant ce temps, certains des habitants de  Kasima ont pris la direction de Beni ville et d’autres se sont dirigés vers la ville commerciale de Butembo.

Pour le responsable de l’armée dans cette zone opérationnelle, la population doit toujours collaborer avec les services de sécurité, pour le rétablissement de la paix.

A noter que lors de la dernière attaque rebelle contre Kisima, deux civils étaient tués, plusieurs maisons commerciales pillées, un véhicule brulé. Les personnes enlevées ont  réussi à s’échapper des mains des ravisseurs, selon la société civile de Beni. 

Gloire Kamandi

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom