Le regroupement politique Palu et Alliés vient de suspendre certains de ses cadres pour une durée indéterminée.

C’est-ce que rapporte une correspondance datée du 13 août, et adressée aux membres suspendus, dont une copie est parvenue à Actu30.Info.

Il s’agit, en effet, de Thomas Lokondo (2ème vice-président du conseil national), Elvis Mutiri (1er vice-président) et Yaceinte Lumumba (secrétaire du bureau exécutif ). 

Selon le Palu et Alliés, ces membres ont constamment entrepris des actions isolées et compromettant les objectifs du regroupement. 

« En outre, vous avez arbitrairement incrimé le Palu pour justifier vos ambitions individuelles et acharnées afin d’obtenir un poste ministériel au sein du prochain gouvernement », lit-on dans cette correspondance. 

Le Palu et Alliés accuse également ces politiques d’afficher, dit-il, un comportement de « duplicité et de rupture » envers le regroupement FCC, dont ils ont « refusé de soutenir le candidat à l’élection présidentielle du 30 décembre dernier ».

À noter que cette décision du Palu et Alliés intervient au lendemain des élections des bureaux définitifs de l’Assemblée nationale et du Sénat. 

Lors du scrutin organisé à la chambre basse du Parlement, le député national Thomas, membre du FCC, s’est porté candidat au perchoir de cette institution, réfusant de soutenir Jeanine Mabunda, dont la candidature était appuyée par le Palu et Alliés. 

Pour rappel, lors de l’élection présidentielle du 30 décembre, il avait également appelé à voter pour Martin Fayulu. Quelque chose qui n’avait pas été apprécié par son regroupement ; Palu et Alliés. 

P. N.

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom