Les consultations formelles pour la formation du prochain gouvernement se sont poursuivies jusque vendredi 09 août dernier. 

C’est dans ce cadre que le prémier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a reçu le réseau des femmes  parlementaires.

Les discussions entre le chef du gouvernement et ces femmes parlemenataires ont tourné autour de l’application des lois promouvant le droit la femme et surtout sa représentativité dans des institutions de l’Etat.

Au sortir de la rencontre, députée nationale, Anne-Marie Bilambango, a indiqué que le reseau des femmes parlementaires a soumis au premier ministre une proposition, tendant à obtenir un quota de 45% de représentativité des femmes au sein du prochain gouvernement.

« Nous avons sollicité du premier ministre qu’il veille à ce que toutes les lois votées en faveur de la femme soient mises en exécution. Et le premier ministre a promis qu’il fera de son mieux pour qu’il ait collaboration entre le parlement et l’exécutif qu’il dirige. Nous voulons qu’il y ait au moins 45% des femmes dans le prochain gouvernement et nous comptons sur la bonne foi des chefs des partis politiques que les noms des femmes figurent sur les listes des candidats qu’ils ont remis au premier ministre « , a dit l’élue du territoire d’ilebo dans la province du Kasaï

Dans les précédents gouvernements, notamment ceux de Matata, Tshibala et Badibanga, la représentativité de la femme dans le gouvernement n’a pas dépassé les 10%, alors que la constitution, en son article 14, garantie la parité entre homme et femme ainsi que l’égalité des chances pour tous. 

Janderson Nyembue

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom