Dans une correspondance adressée au premier ministre Ilunga Ilunkamba le vendredi 9 août, l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ) dénonce les avantages, selon ses termes, illégaux accordés aux anciens membres du gouvernement. 

Dans cette lettre, l’ACAJ se dit profondément  préoccupée par le fait que des « émoluments soient encore versés à certains anciens membres du gouvernement et que ces derniers auraient reçu, de la part du trésor public, une voiture neuve à chacun sur décision du conseil de ministres; considérant cela comme une politique de dirigeants (politique) d’abord et le peuple après ».

Selon elle, il existe bien d’urgence à prendre en considération notamment l’amélioration des conditions socioprofessionnelles de médecins, Huissiers, enseignants, qui jusqu’alors reste dans l’oublie et du non pris en compte.

Par conséquent, ACAJ recommande un « audit de gestion des crédits budgétaires alloués au secrétariat général du gouvernement et aux ministres, afin que des sanctions administratives et/ou pénales soient éventuellement prononcées »

Ben Lovua

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom