Le vice-ministre de l???Int??rieur, Basile Olongo, lors de la rencontre avec les bourgmestres, les chefs des quartiers et des rues de Kinshasa, le 31/07/2017. Radio Okapi/Ph. John Bompengo

Le vice-premier ministre et ministre de l’intérieur Basile Olongo s’est envolé pour la province du Maniema le vendredi 9 Août dernier.

En transit à Goma pour Kindu, chef-lieu du Maniema, Basile Olongo a rassuré la population du Nord-Kivu sur le rétablissement de la paix dans tous les territoires et villes dans un « bref délai ».

Le ministre de l’intérieur a indiqué que le regard est fixé sur la situation sécuritaire du Nord-Kivu, dit-il, devenue préoccupante caractérisée par des tueries, des vols et enlèvements. 

Il a également annoncé la volonté du président de la République de pacifier cette région meurtrie. 

Selon lui, la réponse à toutes les menaces des forces négatives interviendra une fois pour toute tel que souhaite par le président Félix Tshisekedi. 

« Le regard de toute la nation congolaise (…) le commandant suprême est tourné vers le Nord-Kivu, on veut vraiment la paix, rien que la paix et comme je suis ici, j’ai profité pour échanger avec le gouverneur sur la situation d’Ebola et sur la situation de la sécurité ici au Nord-Kivu. On a longuement échangé. La population du Nord-Kivu en général et de Béni en particulier doit savoir que la prompte réaction du chef de l’État va venir et on est vraiment déterminé a mettre fin une fois pour toute a cette insécurité », a dit le ministre de l’intérieur Basile Olongo.

Dans un intervalle de moins dune semaine, plus d’une dizaine de personnes ont trouvé la mort dans la partie nord de la province du Nord-Kivu, surtout à Béni où les rebelles ADF règnent en maître.

Dans presque tous les coins du Nord-Kivu, la situation sécuritaire est à déplorer que ce soit dans les territoires tout comme dans les villes.

Fidèle Kitsa

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom