Après avoir lancé leur pétition le 28 mai dernier, la CENCO et l’ECC ont rendu public le nombre des signatures enregistrées ce vendredi 9 août, au cours d’une conférence de presse animée à Kinshasa. 

Ces confessions religieuses ont indiqué avoir enregistré environs deux millions de signatures. Une récolte qui, soulignent-elles, dépassent de « 20 fois » le seuil exigé par la constitution.

L’ECC et la CENCO ont ajouté que la plupart de leurs émissaires ont été victimes de menaces et intimidations par certaines autorités. 

Ces dernières qui, selon ces religieux, trouvent que cette pétition constitue une menace pour leurs postes.

« La recolte des signatures ne s’est pas faite sans difficulté notamment : les menaces, intimidations et violences dont ont été victimes certains animateurs de la part de quelques autorités locales et des partis politiques. Ces autorités estiment que la tenue des élections locales est une menace pour leurs postes », ont laissé entendre la CENCO et l’ECC.

Depuis plus de 20 ans, les maires des villes, les Chefs des quartiers, secteurs, chefferies et toutes les autres autorités locales sont toujours nommées.

DNL

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom