Le Groupe des Députés nationaux Omis sur la liste définitive (GDO) n’attend pas abdiquer malgré qu’ils aient été invalidés par la Cour constitutionnelle, siégeant en matière de rectification d’erreurs matérielles au niveau de la Chambre spéciale.

À travers une correspondance adressée au gouverneur de la ville de Kinshasa, Ces élus annoncent une marche le vendredi 9 août pour dénoncer les verdicts rendus par la Chambre spéciale.

« Le but de notre marche est de prévenir les autorités du pays et de la ville-province de Kinshasa d’éventuels troubles à l’ordre public qui proviendraient des personnes se prévalant des arrêts violant l’article 168 de la Constitution et ce, en superposition aux arrêts antérieurs de la Cour constitutionnelle », indiquent-ils dans leur lettre parvenue à Actu30.

Selon eux, cette marche partira du siège de la Regideso jusqu’au Palais de la nation où ils vont une nouvelle fois lire leur pétition adressée au Président de la République pour faire entendre leurs désidératas.

Rappelons que ces députés invalidés, dont Louis d’or Balekelayi avaient déclaré qu’ils siégeront coûte que coûte siéger au Parlement dès la prochaine session.

DNL

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom