Le Conseil National de l’Ordre des Médecins/Butembo s’indigne des arrestations des médecins qui œuvrent à Butembo, ville de la province du Nord-Kivu. Il indique que plusieurs docteurs ont été déjà arrêtés. 

Dans une lettre d’indignation adressée au maire de Butembo, dont une copie est parvenue à Actu30.info, la corporation médicale dit ne pas comprendre la détention de leurs confrères médecins Sangala Kisako, Luendo Paluku, Kasereka Gilbert et le docteur Mundama Jean-Paul. 

Selon cette correspondance, ces médecins sont détenus dans les cachots de l’auditorat militaire et de l’Agence National des Renseignements (ANR) de Butembo.

Cependant, certains ont obtenu une liberté surveillée, ajoute la même source. Il s’agit de docteurs Mundama et Gilbert, dont les mouvements sont contrôlés par les forces de sécurité de la ville. 

A ces arrestations s’ajoutent les attaques et menaces, dont sont victimes les membres de la corporation médicale sur leurs lieux de travail et même au cours de l’exercice de leur mission, signale l’ordre des médecins. 

Par conséquent, la corporation exige la liberté provisoire de tous leurs collègues au moment où l’instruction de leur dossier se déroule.  

Dans le cas contraire, elle annonce un mouvement de grève sèche dans toutes les structures sanitaires de la ville de Butembo et ses environs dans 48heures.

Elle compte également se retirer de toutes les activités de la riposte contre ebola. 

Face à cette décision du conseil national de l’ordre des dédecins, cellule de Butembo, les autorités provinciales ne se sont pas encore prononcées. 

A noter que les médecins de la ville de Butembo sont sous menace des arrestations depuis l’assassinat du Docteur Richard Muzoko il y a plus déjà quatre mois passés. 

Gloire Kamandi

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom