Muhindo Raule, commandant de la police au sous commissariat de l’Itendi situé à Manzia, une des localités du territoire de Lubero, dans le Nord-Kivu a été assassiné durant la nuit de dimanche à ce lundi 05 août.

La société civile locale attribue cet assassinat aux rebelles Maï-Maï qui, selon elle, avait enlevé d’abord ce responsable policier avant de l’exécuter. 

Selon Cyprien Sangala, membre des forces vives, les assaillants ont signé leur présence dans cette partie vers 23 heures locales.

« Quatre personnes assimilées aux rebelles Maï-Maï ont envahi le domicile de de monsieur Muhindo Raule. Ils l’ont enlevé puis le conduire vers une distinction inconnue. Après leur forfait, ces rebelles ont également emporté l’arme de la victime », précise Cyprien Sangala.

cette situation, poursuit-il, a créé une psychose dans le chef de la population. 

Pendant ce temps, les acteurs de la société civile disent ne pas comprendre la passivité des autorités face à l’insécurité à Itendi et dans plusieurs autres localités des groupements Byambwe et Manzia en dépit des alertes faites. 

Pour eux, avant l’assassinat du commandant PNC, les rebelles Maï-Maï sillonnaient librement dans cette zone. 

Contacté, Richard Nyembo sa Nyembo, administrer du territoire de Lubero s’est dit inquièt par cette insécurité. 

Il a, par ailleurs, indiqué que les mesures idoines sont déjà prises pour sécuriser l’axe Butembo- Mangurejipa en particulier et le territoire de Lubero en général.

A noter que la localité d’Itendi est un milieu situé à une cinquantaine de kilomètres de la ville de Butembo sur l’axe routier Butembo-Mangurejipa qui reste sous menace des groupes armés. 

Gloire Kamandi

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom