La ville de Kinshasa va abriter du 03 au 05 septembre prochains un atelier national de validation du plan national du numérique de la RDC. 

L’annonce a été  faite à  la presse par Dominique Migisha, conseiller principal du Chef de l’Etat en charge du numérique, le vendredi 02 août 2019 à Kinshasa.

Selon lui, à l’heure où la RDC redéfinit à la hausse ses ambitions, en marge de l’alternance politique, l’élaboration d’une strategie du numérique s’impose comme un choix afin d’impulser la croissance et le développement. 

« Le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi connaît parfaitement les enjeux et intérêts que présentent le numérique pour le développement de la RDC. Pour matérialiser le voeu du Chef de l’Etat dans le secteur du numérique, nous devrions élaborer un plan pluriannuel pour baliser le chemin . C’est ainsi que nous avons pensé à un plan numérique qui sera le fruit d’un travail collectif d’autant plus que les participants viendront de partout à travers la RDC « , a dit le conseiller du Chef de l’Etat en charge du numérique. 

Ce plan national du numérique affiche plusieurs objectifs, notamment la modernisation et la mutualisation des ressources et les infrastructures pour permettre de réaliser des gains significatifs en terme d’efficacité et d’efficience à travers une plateforme numérique, affirme-t-il.  

En attendant la tenue de cet atelier, le collège des conseillers du Chef de l’Etat en charge du numérique s’attèle déjà sur élaboration du draft du plan national. Il repose sur 4 piliers, à savoir :

1. Les infrastructures ( la clé du numérique dont la fibre optique) ;

2. Le contenu ;

3. La gouvernance et régulation ;

4. Les usages applicatifs.

Dominique Migisha précise, en outre, qu’il est question de garantir, à court terme, un accès au numérique aux différentes couches de la population, ou encore asseoir la gouvernance numérique sur toute l’étendue de la RDC. 

A partir du 10 août 2019, des équipes du cadre de concertation vont descendre dans toutes provinces pour expliquer la démarche et que le draft soit adapté au niveau  de chaque province, a conclu Dominique Migisha.

Rachel Kitsita

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom