Des opérateurs économiques de la province de l’Ituri menacent de suspendre le paiement de toute taxe suite à l’insécurité et le mauvais état de la route Bunia-Mongbwalo. 

En outre, ces commerçants déplorent la situation sécuritaire et l’impraticabilité de cet axe situé en territoire de Djugu dans la province de l’Ituri.

Selon eux, ces deux situations ne favorisent plus un climat aisé de travail. 

Plusieurs produits sont pillés par des coupeurs de routes et même pourrissent en route à cause du mauvais état ont fait savoir ces opérateurs économiques, font-ils savoir.

Le président de la FEC, Fédération des Entreprises au Congo/Mongbwalu, qui s’indigne contre cette situation, indique que les commerçants opérant dans cette partie ne veulent plus payer différentes taxes de l’Etat. 

Monsieur Diniko, qui soutient cette action, précise que les hommes d’affaires traversent en tout  cas des moments difficiles dans la zone suite à l’insécurité et l’impraticabilité de la route.

″Sans sécurité et le mauvais état de la route, tous les services, surtout le secteur commercial  restent bloqués dans le territoire de Djugu″, indique le responsable de la FEC Mogbwalo.

Par le non-paiement des taxes, les vendeurs des produits veulent pousser les autorités réhabiliter la route Bunia-Mogbwalu puis  améliorer la situation sécuritaire sur toute l’étendue du territoire de Djugu dans l’Ituri.

Réagissant à cette décision des opérateurs économiques ce mercredi  31 Juillet, le responsable de la DGRPI ; Direction Générale des Recettes de la Province de l’Ituri, guichet de Mogbwalu s’est dit être inquièt de cette déclaration des commerçants. 

Par ailleurs, Mohamed Naeni pense plutôt que ces hommes d’affaire doivent collaborer avec les services de sécurité pour trouver une solution durable.

Signalons que c’est depuis plusieurs mois que l’axe routier Bunia-Mongbwalu reste impraticable sous menace également de l’insécurité.

Gloire Kamandi

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom