Nouvellement élu Président du Bureau définitif du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba a, au cours d’une interview accordée à RFI, balayé d’un revers de la main toutes les déclarations qui laissent croire que son élection s’inscrit dans un cadre d’un remplacement de l’actuel Chef de l’État, en cas d’empêchement définitif.

Il a souligné que « ni lui, ni le FCC sa famille, ont cette arrière pensée ». 

« Nous n’avons certainement pas cette arrière pensée. Le Président Félix Tshisekedi est un homme en parfaite santé et il n’y a aucune raison pour que nous puissions imaginer ce genre de scénario », a-t-il déclaré.

Il a précisé qu’il n’est point élu Président du Sénat pour suppléer le Chef de l’État en cas d’empêchement mais plutôt pour veiller à la stabilité des institutions.

« Moi-même je n’accède pas à cette responsabilité de deuxième personnalité de la République dans l’espoir de pouvoir occuper le poste de Président de la République pendant 4 mois maximum. C’est ce qui est prévu par la Constitution. C’est Non. Je suis là comme Président du Sénat pour veiller à la stabilité des institutions », a-t-il martelé.

La Constitution prévoit, dans son article 74 que le Président du Sénat remplace le Président de la République, en cas de démission, décès ou tout autre empêchement définitif.

DNL

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom