L’administrateur du territoire de Beni annonce une tribune populaire ce mercredi 31 juillet à Oicha, pour échanger sur la situation sécuritaire devenue préoccupante dans cette partie de la province du Nord-Kivu.

L’administrateur Kasereka Kibwana Donat l’a annoncé ce lundi 29 juillet après un face à face les membres du conseil territorial de sécurité de Beni et les cadres de la société civile à Oicha. 

Il était question de tabler  sur la décision des forces vives de ce territoire d’appeler la population à l’incivisme fiscal et à l’allumage de feu dans les quartiers, cellules et avenues pour interpeller les autorités congolaises sur la persistance de l’insécurité dans cette partie du Nord-Kivu, caractérisée par des tueries et enlèvements orchestrés par des rebelles Ougandais de l’ADF.

En outre, ils demandent au président Félix Tshisekedi de s’installer à Beni pour s’enquérir de la réalité du terrain et penser autrement les opérations de traque des assaillants à Beni.

« Nous avons tout fait dans ces échanges, mais au cours de la réunion, la société civile vient de camper sur sa décision. C’est pourquoi nous projetons une réunion avec toute la population le mercredi. Le comité de sécurité va tenter convaincre la population parce que ces recommandations nous ont été difficiles à digérer », a dit l’administrateur du territoire de Beni.

Peu avant de prendre cette décision, la société civile de Béni territoire avait décrété deux journées ville morte la semaine dernière, pour alerter sur l’insécurité grandissante dans cette partie du pays.

Fidèle Kitsa

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom