Dans un mémorandum adressé à Félix Tshisekedi ce lundi, plus de 150 agents de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP/Kwilu I) situé dans la province de Kwilu, indiquent qu’ils sont impayés depuis 2017. 

En effet, la direction nationale de la SECOPE a coupé leur paiement depuis mars 2017, font-ils savoir. 

Selon eux, malgré cette situation, ils continuent à rendre de loyaux services au gouvernement congolais, à travers l’enseignement. 

Par conséquent, ils appellent le président de la République à s’impliquer dans cette affaire. Ils lui demandent d’user de tout son pouvoir, « pour que leurs salaires soient payés », rapporte ce mémo. 

Si cette situation persistait, il y aurait plusieurs conséquences sur l’enseignement au niveau de la zone éducationnelle de Kwilu I, signale Evariste BAY, chef de la division provinciale des sports, loisirs et éducation.

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom