À la veille de la tenue de  l’élection des membres du bureau définitif du Sénat, la société civile du Congo coordination du Nord-Kivu appelle le président de la République Félix Tshisekedi à s’impliquer, dit-elle, urgemment dans afin de décourager toute tentative de trafic d’influence ou de corruption.

A travers une déclaration parvenue à Actu30.info ce vendredi 26 juillet, la société civile du congo, branche du Nord-Kivu souhaite que soit mise en place par le président de la République, une commission mixte ad-hoc pour suivre des près le déroulement de cette élection et d’interdire l’utilisation des stylos cameras pendant le déroulement de l’opération de vote au Sénat.

« Nous demandons au président de la République de s’impliquer le plus urgement possible dans le suivi de la matérialisation de l’organisation de l’ élection de la chambre haute du parlement et de veiller à décourager toute tentative de trafic d’influence et de corruption avant, pendant et après ce scrutin, quelle que soit leur qualité. Mettre en place une commission mixte ad-hoc pour suivre de près le déroulement des élections du bureau définitif de la chambre haute du parlement », indique cette déclaration de la Socico/Nord-Kivu.

La société civile du Congo en province demande également à la justice de diligenter les enquêtes, précise-t-elle, sérieuses pour disposer des informations fouillées sur les cas suspects de corruption et de trafic d’influence durant la campagne électorale et des élections proprement dites.

C’est le samedi 27 juillet 2019 que les sénateurs seront devant les urnes pour élire leurs nouveaux animateurs au sein bureau définitif du sénat.

Fidèle kitsa

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom