Les députés provinciaux élus de Beni déplorent ce qu’ils qualifient de silence des autorités dans l’éradication des rebelles ougandais de l’ADF, qui sèment terreur et désolation dans la partie nord de la province du Nord-Kivu.

A travers une déclaration rendue public mercredi dernier, ils demandent au président de la République Felix Tshisekedi de s’installer à Beni, afin, disent-ils, de piloter les opérations de traque des ADF, après avoir palpé du doigt la réalité du terrain.

L’un de ces élus de Beni, Jean Paul Ngahangondi, trouve anormal que la population de Beni continue à souffrir à travers l’activisme des ADF pourtant, selon lui, la population a droit à la paix ainsi qu’à la sécurité. 

Pour lui, cette attitude résulte d’un manque de volonté pouvant décanter ce problème sécuritaire.

« Nous sommes en train de croire à un manque de volonté pour mettre fin à cette situation. C’est anormal, on ne peut plus continuer à vivre ainsi dans notre province. La population Nordkivutienne a droit à la paix et à la sécurité, ces tueries doivent prendre fin. Nous demandons tout simplement au 

président de la république de descendre sur terrain à Beni, et d’aller s’y installer afin de piloter les opérations de traque contre les ADF, et nous les députés du Nord-Kivu sommes prêts à ravitailler le président en informations », a dit Jean-Paul Ngahangondi, élu de Beni territoire.

Signalons que 4 corps des civils, qui seraient tués par des ADF, ont été retrouvés ce même mercredi à Mulobya, localité située au niveau du tronçon Maimoya-Samboko en territoire de Beni.

Fidèle Kitsa

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom