Les militants du mouvement citoyen Lucha étaient encore une fois en sit-in devant le bureau de la Direction Générale des Migrations (DGM) ce jeudi18 juillet,  pour dénoncer la perception des frais, qu’ils qualifient d’illégaux, de trois mille francs congolais exigée la DGM après l’achat du visa CEPGL. 

Apres leur sit-in du mercredi 17 juillet, la Lucha insiste encore ce jeudi sur la suppression de ces frais après l’achat de ce document qui permet de circuler librement dans les trois pays de la CEPGL notamment la RDC ; le Rwanda et Burundi, fixé officiellement à dix dollars américains, « mais la DGM exige un surplus de trois milles francs congolais a ce montant », affirment-ils.

Ces militants menacent d’organiser des actions de grande envergure si ces frais supplémentaires ne sont pas supprimés

Fidèle Kitsa

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom