Le ministre congolais de la santé demande aux autorités religieuses du Nord-Kivu et Ituri d’interdire la pratique d’imposition des mains dans ces  provinces, où sévit la maladie à virus Ebola.

Dans une conférence de presse animée à Goma ce jeudi 18 juillet 2019, le Dr Olly Ilunga insiste sur le fait que l’imposition des mains par des religieux dans des reunions de prière a été a la base de la propagation de Ebola dans les provinces du Nord-Kivu et Ituri mais aussi en Ouganda.

Par ailleurs, il annonce une rencontre avec les chefs spirituels pendant son séjour à Goma, pour un échange et la sensibilisation sur cette épidémie.

« Il faudrait que les autorités ecclésiastiques de toutes les confessions religieuses se rencontrent pour dire que l’imposition des mains ne guérit pas et que l’imposition des mains soit interdite dans les provinces du Nord-Kivu et Ituri. Nous voulons insister sur cet élément car en période d’épidémie on doit arrêter des pratiques d’imposition des mains. Ebola est une réalité, elle na rien de surnaturel, rien de paranormal, il guérit une fois que le patient est pris en charge très tôt. Lorsque la personne est vaccinée très rapidement. En Ouganda le cas suspect qui était repéré, c’était aussi un pasteur et voilà à Goma aussi un pasteur», a dit Olly Ilunga, ministre congolais de la santé.

Le dimanche 14 juillet, un cas positif de la maladie à virus Ebola a été déclaré à Goma. Le malade qui est décédé était un pasteur qui revenait de Butembo pour une mission évangélique avant d’être identifié malade  au centre de santé Himbi (Goma).

Fidèle Kitsa

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom