Exclu définitivement du FCC, Bahati Lukwebo a balayé d’un revers de la main ce mardi 16 juillet devant la presse, toute la problématique de son départ du FCC.

Bahati Lukwebo a ainsi déclaré que son regroupement politique prend son autonomie et est devenu désormais une plateforme politique à part entière, comme le Cach, FCC et Lamuka.

« Ainsi est né ce jour la plateforme politique AFDC-A en sus du FCC, CACH et de Lamuka », a-t-il dit devant la presse.

De ce fait, il invite le Chef de l’État Félix Tshisekedi et le CNSA à interdire toute ingérence au sein de son regroupement AFDC-A.

« Nous demandons à son Excellence Monsieur le Président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo et au CNSA de garantir le bon fonctionnement de notre regroupement et d’interdire toute ingérence extérieure », a-t-il soutenu.

En outre, il a appelé les caciques du FCC d’arrêter les intimidations contre les membres et leaders de son regroupement.

DNL

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom