Au lendemain de la découverte d’un cas d’Ebola à Goma, le gouvernement Rwandais fait savoir qu’elle a vacciné plus de 2300 de ses citoyens, pour prévenir la propagation de ce virus dans son pays. 

Après qu’un cas positif de la maladie a virus Ebola ait été confirmé à Goma le dimanche 14juillet, le gouvernement rwandais indique avoir pris  des mesures urgentes pour protéger et épargner sa population de cette épidémie.

Selon le Dr Diane Gashumba, ministre rwandaise de la santé, des actions de sneibilisation sont multipliées au sein de la population sur le respect des mesures d’hygiène, comme par exemple en se laver régulièrement les mains.

«Le conseil que nous avons donné au peuple rwandais (…) On a expliqué ce qui peut arriver lorsqu’il y’a épidémie, on a évoqué l’épidémie de Butembo. Nous disons que c’est mieux de se protéger. Chaque personne avec sa conscience doit comprendre que l’épidémie concerne tout un pays. Il faut se laver régulièrement les mains, alerter lorsqu’il y’a un cas suspect d’Ebola ,donner des nouvelles lorsqu’il y’a les gens qui viennent des endroits ou sévit l’épidémie », a-t-elle dit.

Elle ajoute qu’une caméra est installée sur chaque poste d’entrée et de sortie en frontière avec la ville de Goma et des personnes engagées dans la riposte dans ce pays ont été vaccinées pour intervenir une fois qu’un cas sera signalé dans ce pays frontalier de la RDC.

«Des mesures sont déjà prises sur la frontière. Nous avons des contrôleurs mais on a déjà mis une caméra pour détecter les suspects. Nous exigeons aux gens de se laver les mains et d’observer les mesures d’hygiène. Autre chose, il y’a de vaccins pour ceux qui pourront être repérés à temps. Nous ajoutons également qu’il y’a plus de 2300 personnes déjà vaccinées qui pourront servir l’État s’il y’a Ebola », a-t-elle ajouté.

Depuis le matin de ce mardi 16 juille 2019, un mouvement des citoyens rwandais sur la barrière en frontière entre la RDC et le Rwanda est trop limité par les services frontaliers du Rwanda.

Fidèle Kitsa

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom