Le ministre provincial de de l’éducation Charles Mbuta interdit toute augmentation des frais pour l’année scolaire 2019 – 2020. 

C’est l’une des décisions prises à l’issue de la réunion qu’il a eu avec les différents responsables du secteur de l’Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel (EPSP)/ville de Kinshasa ce lundi. 

Ceci, dans le souci de garantir une éducation de qualité aux enfants et redorer le blason terni de son secteur, a dit C. Mbuta.

Les échanges entre le ministre provincial de l’éducation et les représentants de l’EPSP ont, notamment débouché sur des solutions aux nombreuses problématiques qui sévissent l’enseignement primaire et secondaire,  mais aussi un compromis pour permettre aux parents de préparer la rentrée scolaire de septembre prochain. 

A l’issue de ces assises, quelques orientations ont été données par le ministre en charge de l’éducation provinciale. Il s’agit de 

– La suppression des frais de bulletin dans toutes les écoles ;

– La réduction des frais communément appelés “frais de l’Etat”, qui reviendront pour cette année à 15000fc au lieu de 20.000FC. 

“Le taux, étant resté stable depuis un certain temps, je ne vois pas l’opportunité d’augmenter ces frais. Pour prêcher par l’exemple, étant moi-même promoteur d’école, j’ai réduit les frais scolaires dans toutes mes écoles”, a-t-il fait savoir. 

Par ailleurs, Charles Mbuta Muntu annonce, dans les jours à venir, le lancement d’une opération dénommée ”ECole propre”, à l’initiative de l’opération Kinshasa Bopeto lancée par le gouverneur de la ville de Kinshasa Gentiny Ngobila, dans le but d’assainir le secteur éducatif Kinois. 

Christelle Abeta

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom