Le ministère de la santé annonce qu’un premier cas de la maladie à virus Ebola vient d’être enregistré à Goma, dans la province du Nord-Kivu.

Dans son communiqué parvenu à Actu30.Info dimanche dans la soirée, il précise que la personne testée positive au virus Eblola est un pasteur originaire de Bukavu (Sud Kivu) qui, après avoir prêché et imposé les mains aux chrétiens y compris les malades à Butembo, a été affecté par cette épidémie et c’est depuis le 9 juillet qu’il présente les premiers symptômes.

Selon le ministère de la santé, c’est ce dimanche 14 juillet matin que ce pasteur s’est rendu dans un centre de santé à Goma pour continuer son traitement avant que les infirmiers et médecins du centre de santé alerte les équipes de riposte qui l’ont transféré au Centre de Traitement Ebola où le résultat du test laboratoire ont confirmé qu’il était positif à ce virus. 

D’où, le ministère de la santé appelle la population au calme et annonce la vaccination des ce lundi de près des 18 passagers ainsi que le chauffeur du minibus à bord duquel ledit pasteur a fait le déplacement de Goma à partir de ce lundi.

« Il est important que la population garde son calme. En raison de la rapidité avec laquelle le patient a été identifié et isolé, ainsi que l’identification de tous les passagers du bus en prévenance de Butembo, le risque de propagation dans le reste de la ville de Goma reste faible. Par ailleurs, la compagnie de transport a fait preuve d’un grand professionnalisme en maintenant un registre des voyageurs et en mettant ce registre à la disposition des équipes de la riposte pour identifier tous les passagers du bus. Le chauffeur du bus ainsi que les 18 autres passagers ont été identifiés et leur vaccination commencera dès ce lundi 15 juillet 2019″, indique le communiqué du ministère.

Pour rappel, depuis plusieurs mois un système de préparation et de planification de riposte contre Ebola étaitmar déjà mis en place dans la ville de Goma suite au flux important de voyageurs venant des zones touchées par l’épidémie.

Cette maladie a causé la mort de plusieurs personnes dans la partie nord de la province du Nord-Kivu, notamment à Béni, Butembo et une partie de Lubéro.

Fidèle Kitsa

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom